chandelle

publié le mercredi 30 mars par
Posté dans Non classé
tapers_03

chandelleschandelles3

Comme la plupart des inventions, celle des chandelles est plus que probablement due au hasard. Quelqu’un, un jour, a du remarquer en faisant cuire sa viande au dessus d’un feu que lorsque la graisse tombait en gouttes sur les flammes, cela ravivait le feu. De là à se dire que cette graisse pourrait servir à s’éclairer une fois l’obscurité tombée, il n’y avait qu’un pas!

Les mèches n’existant pas encore, ce sont des roseaux ou autres tiges fibreuses qui étaient plongées dans la graisse liquéfiée puis allumées. Mais la graisse (ou suif, comme y est souvent référé) a une fâcheuse tendance à puer et à produire beaucoup de fumée en brûlant.

Plus tard, c’est la cire d’abeille qu’on lui préfèrera, notamment en raison de son agréable parfum, mais son prix la rend peu accessible au « grand public ».

L’industrie pétrolière et, avec elle, l’apparition de la paraffine rendra cette dernière énormément populaire.

De tous temps, le trempage (dipping, en anglais) des chandelles fut l’une des nombreuses tâches ménagères, comme le démontre la reproduction d’un vitrail (cidessus) représentant une femme occupée à tremper plusieurs carrousels de chandelles.



Laisser un commentaire